< Retour au listing

Comment se déroule une mammographie?

Qu’est qu’une mammographie ?

La mammographie est une technique d’imagerie médicale permettant de voir la structure interne du sein grâce à des rayons X. C’est le premier examen en imagerie mammaire. Elle détecte d’éventuelles lésions ou nodules, avant l’apparition de symptômes graves du cancer du sein. Lors d’antécédents familiaux de cancer du sein, votre médecin vous prescrira une mammographie bilatérale, c’est-à-dire des deux seins. Mais attention la mammographie seule ne permet pas de confirmer le diagnostic de cancer du sein. Uniquement les professionnels de santé pourront vous lire les résultats. Ceci ne remplace aucunement une consultation chez un spécialiste.

Quand faire une mammographie ?

Il est recommandé de pratiquer une mammographie tous les deux ans à partir de 50 ans. Votre médecin vous prescrira une échographie en parallèle.

Dès 25 ans, faites un suivi gynécologique avec une palpation des seins tous les ans. Si une de vos proches a eu un cancer du sein héréditaire, pratiquer une mammographie tous les deux ans dès 25 ans. Vous pouvez également pratiquer l’autopalpation pour une meilleure connaissance de soi.

Qui prescrit une mammographie ?

Votre sage-femme ou votre gynéco vous prescrira une mammographie simple ou bilatérale selon votre âge, selon la palpation réalisée lors de la consultation.

Quand prendre rendez-vous pour une mammographie ?

Pour une mammographie moins douloureuse et plus lisible, nous vous conseillons de pratiquer l’examen la semaine après vos règles, soit en le 7ème et le 12ème jour après le début de vos règles. Les seins, à ce moment-là, sont plus faciles à examiner et moins douloureux.

Comment se préparer avant une mammographie?

Aucune préparation n’est nécessaire avant une mammographie. Nous vous conseillons tout de même de ne pas appliquer de crème ou cosmétique  le matin même et d’éviter de porter des bijoux type collier et boucles d’oreilles. Vous devrez les ôter pour pratiquer la mammographie. Habillez-vous avec un haut que vous pouvez enlever facilement et d’un bas afin de ne pas vous retrouver en culotte dans la salle d’examen!

Pas la peine d’être à jeun.

Apportez vos anciennes mammographies pour que le médecin puisse les comparer aux nouvelles et qu’il puisse ainsi détecter les modifications.

Comment se passe une mammographie ?

Vous entamez l’examen par un entretien médical : votre âge, votre statut hormonal, vos antécédents personnels et familiaux de cancer du sein et de l’ovaire, vos antécédents chirurgicaux ainsi que la présence d’un traitement hormonal substitutif.

La mammographie se déroule dans une salle d’examen comme pour une radio. Vous resterez debout, torse nu.

Vous allez devoir poser votre sein sur une petite plaque appelée mammographe puis une seconde plaque du même appareil va venir aplatir votre sein de haut en bas. L’idée est de le rendre le plus fin possible pour voir toute la structure du sein.

On vous demandera de gonfler les poumons et de bloquer votre respiration le temps du cliché, soit 5 secondes.

La mammographie n’est pas sans douleur mais cela est très supportable et très rapide tout dépend de la taille et de la densité de vos seins. Seule la sensation de compression peut être désagréable.

Une mammographie classique comporte des clichés bilatéraux, de face et d’oblique externe réalisés à 45°. Lors d’une mammographie bilatérale, le radiologue fer des clichés des deux seins. Une séance de mammographie dure entre 10 à 15 minutes.

Comment interpréter les résultats d’une mammographie ?

Uniquement un professionnel de santé peut interpréter les résultats. Il est indispensable de retourner consulter la personne qui vous a prescrit la mammographie pour connaitre les résultats.

Nous pouvons, en attendant, vous expliquer la classification internationale. Les résultats sont classifiés selon l’ACR (American Collège of Radiolgy). La classification permet d’établir une conduite à tenir.

  • La mammographie classée ACR0 veut dire qu’il est nécessaire de comparer les images avec les examens précédents.
  • La mammographie classée ACR1 correspond à un examen normal, pour laquelle une surveillance habituelle est nécessaire, soit tous les deux ans.
  • La mammographie classée ACR2 signifie qu’une anomalie bénigne est trouvée et pour laquelle un suivi régulier est préconisé.
  • La mammographie classée ACR3 veut dire qu’une anomalie probablement bénigne est découverte mais pour laquelle un suivi à court terme est conseillé.
  • La mammographie classée ACR4 correspond à une anomalie détectée pour laquelle des examens complémentaires sont nécessaires.
  • La mammographie classée ACR5 signifie qu’une anomalie évoque un cancer du sein pour laquelle d’autres examens sont nécessaires pour confirmer la suspicion (échographie, biopsie…)

La mammographie classée ACR6 signifie qu’un cancer du sein est avéré et déjà prouvé par un examen histologique. Il s’agit dans ce cas de mammographie de contrôle pendant les traitements type chimiothérapie.

Dans tous les cas, restez vigilante et surveillez vos seins régulièrement. A l’apparition de symptômes comme une grosseur dans le sein, une anomalie du galbe, une rétraction de la peau ou du mamelon, une rougeur ou un aspect peau d’orange, un écoulement mammaire ou la palpation de ganglions au niveau des aisselles, n’attendez pas pour consulter.