< Retour au listing
Oncovia-chemo-cold-cap-hair-loss

Le Casque Réfrigérant sous chimio pour limiter la chute de cheveux

Au moment où vous lisez ces lignes, vous – ou un de vos proches – avez déjà commencé votre programme de chimiothérapie. Certains médicaments endommagent vos cellules des cheveux et provoquent leur chute et leur casse. Nous comprenons que ce phénomène peut s’avérer angoissant et réprouvant. Pour prévenir et réduire la chute de cheveux, les casques réfrigérants sont une solution proposée aux patientes.

– C’est quoi un casque réfrigérant ?

Le casque réfrigérant, aussi appelé « casque réfrigéré » est l’un des moyens utilisés pour prévenir l’alopécie. D’ailleurs, cette dernière est l’un des effets secondaires les plus connus de la chimiothérapie.
En effet, le froid du casque provoque une vasoconstriction. En d’autres termes, le refroidissement a pour effet de diminuer la circulation sanguine dans le cuir chevelu et donc réduire le passage des molécules du traitement dans les bulbes. Ainsi, les cellules des cheveux sont protégées. De plus, ces « bonnets glacés » permettent également de favoriser la repousse.
En outre, l’efficacité du casque réfrigérant en chimiothérapie dépend de la longueur des cheveux du patient ; les cheveux courts sont à privilégier. Ensuite, le modèle du casque, le mode d’administration de la chimiothérapie. Enfin, les produits et substances utilisées pendant le traitement peuvent aussi impacter le résultat.

Chez Oncovia, pour vous, nous avons sélectionné :

casque-refrigere-peters-surgical-oncovia

casque-refrigere-articheat-oncovia

– Comment utiliser le casque réfrigérant ?

Pour être efficace, le casque doit être posé sur les cheveux mouillés environ dix minutes avant le début de l’injection. Il doit également être changé toutes les 20 à 30 minutes et retiré 30 minutes après la fin de la perfusion. Ce qui peut s’avérer contraignant pour les équipes soignantes.
Néanmoins, certains patientes se plaignent de la sensation désagréable sur la tête, de migraines ou encore de douleurs oculaires ou cervicales. Pour cette raison, un vêtement chaud ou une écharpe sont à prévoir.

D’ailleurs, il existe aussi des moufles (gants) réfrigérantes pour préserver les ongles :

– Contre-indications

L’utilisation du casque peut être contre-indiquée pour dans le traitement de certains cancers comme les leucémies, tumeurs ou métastases au niveau du cuir chevelu. Ainsi que dans le cas de chimiothérapies en continu par pompe ou par voie orale.
La décision d’utiliser le casque réfrigérant devra donc être prise en concertation avec le médecin et toute l’équipe soignante.