< Retour au listing

Soleil et Cancer : Comment bien se protéger du soleil pendant les traitements ?

Les beaux jours reviennent et vous avez envie d’en profiter ? Faisons alors un petit point sur comment bien se protéger du soleil pendant les traitements contre le cancer. Si l’on s’en préoccupe surtout en été, il est important de protéger sa peau du soleil dès que celui-ci pointe le bout de son nez. Et ce, quelle que soit la période de l’année.

Pourquoi se protéger du soleil pendant les traitements contre cancer ?

Les traitements anti-cancer assèchent la peau et la rende beaucoup plus fragile. Par ailleurs, certaines molécules administrées en chimiothérapie sont photosensibilisantes. C’est-à-dire qu’elles nous rendent hyper sensible au rayon du soleil et à la lumière. Donc, exposée au soleil sans protection , une peau sous traitement a plus de risque de mal réagir aux UV même après une courte exposition. Cela provoquera des réactions cutanées pouvant aller du coup de soleil à la brulure en passant par l’apparition de tâche de pigmentation.

On recommande alors d’attendre 6 à 8 semaines après la fin de votre traitement par chimiothérapie pour vous exposer. Quant à la radiothérapie, il est préconisé d’attendre au moins une année entière après la dernière.

En attendant, il reste possible de profiter d’une belle journée ensoleillée en respectant quelques règles pour éviter les complications.

Comment bien protéger sa peau du soleil pendant ses traitements

Sans surprise, le premier geste essentiel sera de vous tartiner encore et encore de crème solaire SPF 50+, qui protègera votre peau des UV et de ses dangers. Avant chaque sortie, enduisez-vous de crème solaire en insistant sur les zones sensibles et celles qui seront les plus exposées. Remettez-en environ toutes les deux heures.

On mise tout sur la protection solaire avec un indice maximal

On mise tout sur les crèmes solaire avec, au moins, un indice 50 idéalement waterproof. On oublie les huiles solaires et leur effet « miroir » qui accentue le risque de brulure. Évitez également de vous exposer aux heures les plus chaudes de la journée à savoir entre 12h et 16h. Dans la mesure du possible, restez un maximum à l’ombre. Vous pouvez également vous vêtir de vêtements anti UV ou du moins poser un châle sur vos épaules pour éviter la surexposition. Si vous souhaitez malgré tout vous exposer au soleil, essayez de ne pas dépasser les 10 minutes d’exposition. Juste le temps nécessaire pour faire le plein de vitamines D, idéales pour le moral !!

Si vous souhaitez profiter du beau temps pour piquer une tête, préférez le début de la matinée ou la fin de l’après-midi. Toujours en appliquant, avant et après, une crème solaire waterproof. N’hésitez pas à porter un bonnet de bain pour protéger votre crane des rayons du soleil et des effets réfléchissants de l’eau.

 

Bonnet de bain rouge chimio - Christine Collection      Bonnet de bain Arapède -  Les Franjynes

              Bonnet de bain Cerise – Christine     Bonnet de bain Arapède –  Les Franjynes

Protéger sa tête des effets du soleil

Même si vos cheveux ont commencé à repousser, couvrez toujours votre tête d’un foulard ou d’un chapeau. Privilégiez les casquettes ou les chapeaux à larges bords (sooo chic) qui vous apporteront à la fois de l’ombre mais également, qui protègeront votre visage, votre front, vos yeux et vos sourcils du soleil.

 

Casquette chimio Cara n°04 - Gisela Mayer   Casquette chimio Sun protection UV Tan

         Casquette Cara n°04 – Gisela Mayer       Casquette Sun protection UV Tan – Christine

 

Si vous souhaitez opter pour un foulard ou un bonnet, préférez des matières naturelles plutôt que synthétiques. Plus légères et plus respirantes, les matières naturelles laisseront votre peau respirer et vous tiendront moins chaud. On pense notamment au lin, au coton ou encore au bambou, la matière incontournable des saisons chaudes.

 Turban chimio préformé Amélie Millau     bandana-preforme-carmen-bleu

       Turban chimio préformé Amélie Millau     Bandana préformé Carmen

Retrouvez notre catégorie spéciale « Turban, bonnets et casquette »

Rester hydratée pour mieux supporter la chaleur

Buvez de l’eau tout au long de la journée afin de rester le plus hydratée possible mais également pour hydrater votre peau de l’intérieur. Gardez toujours dans votre sac une bouteille d’eau. Plus pratique encore et surtout plus écologique, une petite gourde isotherme permet de garder l’eau fraîche pendant plusieurs heures. L’idéal est de boire au minimum un litre d’eau par jour.

En cas de coup de chaud, de bouffées de chaleur ou tout simplement en cas de forte chaleur, n’hésitez pas à dégainer, un brumisateur d’eau thermale ou un éventail pour vous se rafraîchir à n’importe quel moment de la journée.

Brumisateur d'eau thermale Jonzac   Eventail gepetto

Brumisateur eau thermale – Jonzac     Eventail Gépéto blanc – Verapilo

 

Côté peau, il est nécessaire de garder sa peau hydratée au maximum en appliquant régulièrement une crème hydratante. Après une exposition au soleil, enduisez-vous de lait après-soleil pour réparer la peau des possibles micro-agressions et réhydrater votre peau. De plus, privilégiez les aliments frais et riches en eau tel que les fruits, les légumes et les crudités.

Découvrez la gamme Alvadiem qui protège votre peau de la déshydratation.

Protéger ses ongles du soleil pendant les traitements

Les ongles, également sensibles aux effets du soleil doivent être protégés des UV afin d’éviter qu’ils noircissent ou se cassent. Pour cela, appliquez des vernis au silicium anti-UV afin que vos ongles ne voient pas la lumière du jour. La routine idéale pour des ongles au top est d’appliquer une couche de base protectrice de vernis au silicium, deux couches de vernis anti-UV de la couleur de votre choix et une couche de top coat au silicium.

Pour découvrir comment prendre soin de vos ongles sous chimio, n’hésitez pas à consulter notre article :

Comment protéger ses ongles sous chimio ?

 

Enfin, s’il vous reste des séances de chimiothérapie sachez qu’il est possible de faire transférer votre dossier dans un hôpital de votre région de vacances. N’hésitez pas à demander à votre oncologue.

 

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de passer un bel été !