< Retour au listing

Le Syndrome main-pied : Un effet secondaire de la chimiothérapie

Qu’est ce que le syndrome main pied ?

Le syndrome mains-pieds est un effet secondaire de la chimiothérapie. Ce syndrome est dû à l’accumulation de certains agents chimique de la chimiothérapie dans la paume des mains et la plante des pieds et en fragilisent alors les vaisseaux sanguin. Cela crée alors diverses lésions et inflammations cutanées pouvant être douloureuses. Comment apparait-il ? Quelle chimio provoque le syndrome pied main ? Mais surtout, comment soulager les symptômes, on vous dit tout !

Au bout de combien de temps apparait le syndrome main-pied ?

Le syndrome main pied peut apparaitre à tout moment des traitements. Certains constateront l’apparition au bout de seulement quelques jours après la première chimio alors que les premiers symptômes se feront ressentir au bout de plusieurs pour d’autre. Toujours est-il que ce trouble est réversible et qu’il s’apaisera progressivement après la fin des traitements.

La chimio provoque t’elle toujours le syndrome main-pied ?

Le syndrome main-pied n’est pas un effet secondaire inévitable. Cela dépendra de plusieurs facteurs, comme de la sensibilité de votre organisme face aux traitements ou encore, le protocole chimique lui-même.

Quelle chimio provoquent le syndrome main-pied ?

Certaines chimio sont plus susceptibles d’avoir pour effet secondaire, le syndrome main-pied. Pour mieux vous préparer à cet éventuel symptôme, voici la liste non exhaustive des agents responsables du syndrome main pied. Mais attention, d’autres types de chimio peuvent avoir cet effet, n’hésitez donc pas à demander plus d’informations à votre oncologue.

  • 5-fluoro-uracile (5-FU, Adrucil)
  • capécitabine (Xéloda*)
  • doxorubicine liposomale (Caelyx*)
  • docétaxel (Taxotere*)
  • sorafénib (Nexavar™)
  • sunitinib (Sutent™)

Comment se manifeste le syndrome main-pied ?

D’une manière générale, le syndrome main-pied (ou érythrodysesthésie palmo-plantaire) se caractérise, en premier lieu, par une fragilisation de la peau accompagnée de tiraillements, picotements ou parfois de sensations douloureuses. Ces troubles, associés aux petits traumatismes de la vie quotidienne, peuvent rapidement présenter une gêne. Par la suite, le syndrome main-pied évolution selon différents stade. Dès que les premiers symptômes apparaissent,  si vos paumes ou plantes deviennent rouges ou sensibles, renseignez-vous auprès de votre médecin pour savoir si ce syndrome peut vous affecter. Des solutions pourront vous être prescrites pour limiter l’évolution des symptôme.

Le premier stade se manifeste par un œdème, une rougeur, un gonflement ou encore une sécheresse de la peau. Le deuxième stade impliquera l’apparition d’une inflammation légère avec des petites cloques ou érythèmes entrainant un inconfort qui limitera un peu les mouvements du quotidien. Le troisième stade en revanche peut se révéler douloureux et handicapant pour le quotidien. On constate généralement des lésions cutanés et des brulures importantes de la peau avec des bulles et des squames.

Comment prévenir le syndrome main-pied ?

En amont de la première chimiothérapie et tout au long des traitements, des mesures peuvent être prise pour prévenir l’apparition du syndrome  mains pieds.

10 à 15 jours avant la première chimio, prenez rendez-vous chez un podologue pour qu’il ou elle retire les callosités qui pourraient devenir problématiques. Le plus tôt possible, commencez à hydrater un maximum vos mains et vos pieds. Plusieurs fois par jours, appliquez généreusement des crèmes hydratantes et nourrissantes et massez longuement pour que la crème pénètre bien.

Sérum Mains et Pieds - Même Cosmetics  prévenir le syndrome main pied Crème Aqualiss Mains & Pieds - Eye Care Prévention syndrome mains pieds Crème hydratante mains pieds ongles Ozalys

Des gants et chaussons réfrigérés pour protéger les mains et les pieds

A l’image du casque réfrigéré pour limiter la perte de cheveux, des gants et des chaussons réfrigérés peuvent permettre d’éviter le développement du syndrome. Il s’agit de gants et chaussons très froids à porter avant, pendant et après la séance de chimio dont l’objectif est de refroidir ces zones du corps pour éviter aux molécules de chimio de s’y fixer. La plupart des services oncologiques disposent de ces produits. N’hésitez pas à contacter votre oncologue pour, dans un premier temps, demander si ces accessoires réfrigérés sont adaptés à votre cas, et ensuite s’il est possible de vous en prêter.

Chaussons réfrigérés chimio pour protéger les pieds  Gants réfrigérés pour protéger les mains du syndromes main pied

Des gestes simples pour protéger et soulager

Voici quelques recommandations à suivre tout au long de votre parcours pour faciliter votre quotidien.

Dans un premier temps, nous vous recommandons d’éviter d’exposer vos mains et pieds à la chaleur. Préférez les douches tièdes aux douches chaudes et éviter les sources de chaleur directe. Gardez les autant que possible au frais.

Évitez également les activités qui entraînent des frottements ou même de légères pressions sur les mains/pieds comme tenir des outils ou appareils ménagers, conduire ou marcher longtemps.

D’une manière générale, privilégier le confort. Aussi, évitez les chaussettes, gants et collants serrés, tout comme les pansements et bandes adhésives serrées, mais également les bijoux qui pourraient compresser la peau.  Privilégiez des vêtements amples et confortables et des chaussures souples avec semelle à coussinet.

Protégez et soulagez en les traitant avec douceur. Évitez de les frotter vigoureusement lorsque vous êtes sous la douche ou que vous appliquer votre crème hydatante. Lors de vos moments de repos, soulevez vos jambes avec des coussins aussi souvent que possible.

Côté médical, vous pouvez demander à votre médecin de vous prescrire des gants et des chaussettes hydratantes spéciaux. Conçu avec un gel intégrés, ils protégeront et préviendront des problèmes de pieds et pieds liés à la chimiothérapie. Gros plus, ces accessoires sont en partis pris en charge par la CPAM.

Chaussettes de protection pour pieds abîmés Podosolution - Gris  https://www.oncovia.com/fr/syndrome-mains-pieds-chimiotherapie/4769-gants-de-protection-pour-mains-abimees-podosolution.html

Comment soulager le syndrome main-pied ?

Malgré toutes ces recommandations, vous avez développer le syndrome main pied ? Dans ce cas, n’hésitez pas à vous procurer des crèmes réparatrices, très hydratantes et cicatrisantes pour accroitre l’hydratation de votre peau.

Crème régénératrice Vea Lipogel - 50 ml

Apaisez temporairement les brulures en posant vos paumes et plantes de pieds sur des sac de glace (ou de petits pois surgelés) . Restez ainsi pendant 15 à 20 minutes. Autre astuce, vous pouvez même glisser dans vos chaussures des semelles intérieures de gel que vous aurez refroidies avant.

Enfin, faites tremper vos mains et/ou pieds dans de l’eau froide pendant 15 minutes, 3 ou 4 fois par jour.

Attention, si vous recevez un traitement à base de doxorubicine liposomale (Caelyx*) toutes les 3 ou 4 semaines, vous ne devez suivre ces instructions que pendant la semaine qui suit chaque traitement.

En cas de douleurs, parlez à votre médecin des médicaments qui peuvent éventuellement vous soulager : analgésiques, vitamine B6 pour éviter le syndrome d’enflure, corticostéroïdes. De plus vous pouvez, là encore, vous faire prescrire des gants et chaussettes spécialisés. Attention par contre, les chaussettes Podosolution sont fortement déconseillés si votre peau est lésée ou ouverte.