< Retour au listing

Troubles intestinaux

Votre transit intestinal peut être perturbé par les différents médicaments administrés en chimiothérapie mais aussi en radiothérapie.

Ne négligez pas ces effets secondaires et parlez-en très vite à votre médecin.

 

DIARRHEES

Certaines chimiothérapies entrainent des diarrhées : les aliments progressent alors beaucoup trop vite dans le tube digestif et les vitamines, minéraux et eau n’ont pas le temps d’être absorbés par l’organisme. Les diarrhées surviennent souvent entre 2 cycles de chimio.

Attention alors à la déshydratation ! Buvez beaucoup !

 

LES GESTES ESSENTIELS

  • Demandez à votre médecin si vous pouvez prendre de l’Imodium (sans prescription en pharmacie) et si les diarrhées durent plus de 48h ou si vous avez de la fièvre, contactez-le.
  • Buvez 1,5 à 2 litres par jour par petite quantité à chaque fois : eau, tisane (sans caféine), eau du riz, bouillon de légumes, gatorade,…
  • Evitez les fruits frais et légumes crus. Optez plutôt pour des légumes cuits à la vapeur.
  • Mangez des aliments pauvres en fibres : riz, pâtes, pommes vapeur, biscottes, bananes bien mûres, carottes.
  • Evitez  les aliments qui font travailler vos intestins comme les produits laitiers (à l’exception du yaourt maigre), les plats épicés, les plats riches en matières grasses et en fibres (céréales et pain complet) et les légumes qui favorisent les gaz intestinaux (chou, navet, oignon et maïs).
  • Evitez aussi le café et les boissons glacées.
  • Essuyez-vous doucement après la selle avec des lingettes bébés par exemple ou rincez-vous à l’eau chaude.
  • N’hésitez pas à appliquer une crème pour érythème fessier sans parfum si la peau devient douloureuse et fragile.

 

LES PETITS PLUS

  • Buvez de l’eau de riz : faites bouillir 2 à 3 cuillerées de riz dans 1 litre d’eau à laquelle vous ajoutez 2 cuillères de sucre et ½ cuillère de sel.
  • A consommer sans modération : des soupes aux légumes maison, des soupes au poulet et aux nouilles, des potages aux carottes (sans lait).

 

Constipation

Au contraire, d’autres médicaments peuvent provoquer une constipation. Notamment les médicaments que vous prenez contre les nausées, les traitements associés à de la morphine ou les antidouleurs peuvent induire une constipation.

 

Les gestes essentiels

  • Buvez au moins 2 litres par jour afin de ramollir vos selles : eau, bouillon de légumes, jus de pruneaux,…
  • Mangez des aliments riches en fibres : fruits frais, légumes crus, pain complet et céréales.
  • Buvez un verre d’eau glacée ou un verre de jus d’orange le matin au réveil.
  • Essayez de marcher un peu tous les jours ou faites de l’exercice quotidien.
  • Si la constipation persiste, demandez un laxatif à votre médecin.