< Retour au listing
Pourquoi faut-il parler du cancer avec ses enfants ?

Pourquoi faut-il parler du cancer avec ses enfants ?

Les enfants ont une sensibilité très particulière et remarquent tout de suite ce qui se passe à la maison. Ils sont souvent les premiers à remarquer quand quelque chose ne va pas mais n’osent pas parler de leurs peurs et de leurs angoisses.

 

Ils ont très souvent peur de ce qui les attend, de l’inconnu, surtout quand ils ont l’impression que leurs parents ne leur parlent pas ouvertement de la situation. N’hésitez surtout pas à vous tourner vers les psychologues de l’hôpital qui sont parfaitement habilités à recevoir des consultations familiales et qui pourront trouver les mots justes pour expliquer la situation à vos enfants.

Selon les experts, vous devez informer vos enfants le plus tôt possible. Ils ont le droit de savoir et sont souvent plus solides qu’on ne le pense ! Ils n’ont pas peur des mots et préfèrent qu’on nomme clairement les choses car ils ne comprennent pas les métaphores (par exemple, pour leur parler de la mort leur dire « il est parti » ne leur permet pas de comprendre la perte). Si on ne les informe pas, ils sont déstabilisés et comblent leurs incompréhensions par des réactions parfois démesurées. En parlant de la maladie, vous protégez vos enfants de fausses craintes. N’entrez pas dans les détails mais ce que vous dites doit être vrai. Vous pouvez leur parler d’un combat pour rendre concret les chimiothérapies et les traitements. Par exemple le cancer est souvent imagé par un crabe, dites-leur que chaque chimio tue les crabes.

Souvent les enfants ont tendance à se sentir coupables… Si vous parlez ouvertement de la situation, vous pouvez éviter un tel sentiment chez vos enfants. Confiance au lieu de méfiance! Ne faites toutefois pas de fausses promesses afin de ne pas susciter de faux espoirs.

Comment « verbaliser » sa maladie?  

N’ayez pas peur de parler de cancer à vos enfants. Expliquez leur que le cancer n’est pas une maladie contagieuse et que personne n’est responsable de cette situation. Votre enfant doit comprendre que les médecins font tout ce qu’ils peuvent pour vous soigner. Utilisez des mots simples. Créez une atmosphère ouverte aux questions.

Un enfant peut avoir honte de sa maman ou de son papa à cause de son apparence physique différente : une perruque ou un turban sur la tête, des cicatrices apparentes, de la fatigue évidente. Parlez avec les enseignants pour qu’eux-aussi puissent parler ouvertement de la maladie.

Si vous avez plusieurs enfants, pour la première fois, parlez-leur du cancer tous réunis. Par la suite, il est recommandé de leur en parler individuellement pour s’assurer que tout est bien compris. Il doit pouvoir exprimer librement ses craintes et ses angoisses.

Chaque enfant réagit différemment. Les réactions les plus courantes sont la négation, le rejet, l’agressivité et le retrait relationnel. Engagez le dialogue et parlez-lui aussi de vos propres peurs. Ne forcez pas vos enfants et créez surtout des moment privilégiés sans cancer !

Un livre recommandé pour les plus jeunes :  La maman de Léon est malade. Ella a un cancer.

Postez unCommentaire